Lecon 197
Partager
Partager

LEÇON 197

Ce ne peut être que ma gratitude que je gagne.

1. Voici le deuxième pas que nous faisons pour libérer ton esprit de la croyance en une force extérieure dressée contre la tienne. 2Tu fais des tentatives de douceur et de pardon. 3Or tu les tournes à nouveau en attaque, à moins de trouver de la gratitude extérieure et profusion de remerciements. 4Tes dons doivent être reçus avec honneur, sinon tu les retires. 5Ainsi tu penses que les dons de Dieu sont au mieux des prêts; au pire, des tromperies qui te priveraient de tes défenses pour garantir que lorsqu’Il frappera Il tuera à coup sûr.

2. Comme il est facile de confondre Dieu et la culpabilité pour ceux qui ne savent pas ce que leurs pensées peuvent faire. 2Nie ta force, et la faiblesse doit devenir le salut pour toi. 3Vois-toi comme prisonnier, et des barreaux deviennent ta demeure. 4Et tu ne quitteras pas non plus ta prison ni ne réclameras ta force jusqu’à ce que la culpabilité et le salut ne soient pas vus comme ne faisant qu’un, et que la liberté et le salut soient perçus comme étant joints, avec la force à leur côté, à rechercher et à réclamer, à trouver et à reconnaître pleinement.

3. Le monde doit te remercier lorsque tu lui offres la délivrance de tes illusions. 2Or tes remerciements t’appartiennent aussi, car sa délivrance ne peut que refléter la tienne. 3Ta gratitude est tout ce que tes dons requièrent pour être l’offrande durable d’un cœur reconnaissant, délivré de l’enfer à jamais. 4Est-ce cela que tu voudrais défaire en reprenant tes dons, parce qu’ils n’ont pas été honorés? 5C’est toi qui les honores et qui remercies comme il convient, car c’est toi qui as reçu les dons.

4. Peu importe si un autre pense que tes dons sont indignes. 2Dans son esprit il y a une partie qui se joint au tien pour te remercier. 3Peu importe si tes dons semblent perdus et sans effet. 4Ils sont reçus là où ils sont donnés. 5Par ta gratitude ils sont acceptés universellement, et le Cœur de Dieu Lui-même en est reconnaissant. 6Voudrais-tu les reprendre, quand Il les a acceptés avec gratitude?

5. Dieu bénit chaque don que tu Lui fais, et chaque don Lui est fait, parce qu’il ne peut être fait qu’à toi-même. 2Et ce qui appartient à Dieu doit être le Sien. 3Or jamais tu ne te rendras compte que Ses dons sont sûrs, éternels, inchangeables, illimités, à jamais redonnant, étendant l’amour et ajoutant à ta joie sans fin, tant que tu ne pardonnes que pour attaquer de nouveau.

6. Retire les dons que tu fais, et tu penseras que ce qui t’est donné t’a été retiré. 2Mais apprends à laisser le pardon enlever les péchés que tu penses voir à l’extérieur de toi, et tu ne peux jamais penser que les dons de Dieu ne sont prêtés que pour un court moment, avant qu’il ne les arrache à nouveau dans la mort. 3Car alors la mort n’aura pour toi aucune signification.

7. Avec la fin de cette croyance la peur est à jamais terminée. 2Remercie ton Soi pour cela, car Il n’est reconnaissant qu’envers Dieu et Il rend grâce de toi à Lui-même. 3À chacun de ceux qui vivent, le Christ viendra, car chacun doit vivre et se mouvoir en Lui. 4Son Être en Son Père est en sûreté, parce que Leur Volonté est Une. 5Leur gratitude envers tout ce qu’Ils ont créé n’a pas de fin, car la gratitude reste une partie de l’amour.

8. Merci à toi, le saint Fils de Dieu. 2Car tel que tu as été créé, tu contiens toutes choses en ton Soi. 3Et tu es encore tel que Dieu t’a créé. 4Tu ne peux pas non plus faire pâlir la lumière de ta perfection. 5Dans ton cœur est posé le Cœur de Dieu. 6Tu Lui es cher, parce que tu es Lui-même. 7Toute gratitude t’appartient, à cause de ce que tu es.

9. Rends la gratitude comme tu la reçois. 2Sois libre de toute ingratitude envers quiconque rend ton Soi complet. 3Or de ce Soi nul n’est laissé à l’extérieur. 4Rends grâce des canaux innombrables qui étendent ce Soi. 5Tout ce que tu fais Lui est donné. 6Tout ce que tu penses ne peut être que Ses Pensées, qui partagent avec Lui les saintes Pensées de Dieu. 7Gagne maintenant la gratitude que tu t’es niée à toi-même quand tu as oublié la fonction que Dieu t’a donnée. 8Mais ne pense pas qu’Il ait jamais cessé de te rendre grâce.