Les 12 étapes d’Un Cours en Miracles

1) J’admets que je suis impuissant à changer ma perception – que ma vie est devenue ingérable.

· Mes pensées sont des images que j’ai faites. L-15
· Je ne perçois pas mon propre intérêt. L-24
· Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit. L-25
· Je ne suis pas un corps. L-84
· Il n’y a pas de monde. L-132

2) J’ai confiance en Dieu et en son Lien de Communication, le Saint-Esprit, pour restaurer ma santé d’esprit.

· Je peux échapper du monde que je vois en abandonnant les pensées d’attaque. L-23
· J’ai inventé le monde que je vois. L-32
· Mon esprit fait partie de celui de Dieu. Je suis très saint. L-35
· Dieu est la force à laquelle je me fie. L-47
· Je suis tel que Dieu m’a créé. L-94

3) Je rends ma volonté et ma vie à Dieu.

· Dieu est l’Amour dans lequel je pardonne. L-46
· Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu. L-76
· La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur . L-101
· Le pardon offre tout ce que je veux. L-122
· Je mets le futur entre les Mains de Dieu. L-194

4) J’observe les perceptions, pensées et sentiments contrariants dans mon esprit.

· Je ne suis jamais contrarié pour la raison à laquelle je pense. L-5
· Je relâche le monde de tout ce que je pensais qu’il était. L-132
· Le pardon regarde à travers les illusions et il n’est jamais trompé. L-134
· Si je me défends, je suis attaqué. L-135
· En ma non-défense réside ma sécurité. L-153

5) Je remonte la piste de mes fausses croyances jusqu’à ma croyance en la séparation.

· Dans l’éternité, où tout est un, s’est glissée une minuscule et folle idée de laquelle le Fils
de Dieu ne s’est pas souvenu de rire. T-27.VIII.6.2
· Le monde que je vois dépeint exactement ce que je pensais avoir fait. Sauf que
maintenant je pense que ce que j’ai fait est en train de m’être fait. La culpabilité pour ce
que je pensais est placée à l’extérieur de moi et sur un monde coupable qui rêve mes
rêves et pense mes pensées à ma place. T-27.VIII.7.2
· Une décision est une conclusion basée sur tout ce que je crois. T-24.intro.2
· Les miracles reflètent ce simple énoncé : “J’ai fait cette chose, et c’est cela que je
voudrais défaire.” T-27.VIII.11.6

6) Je partage mes “pensées privées” avec Dieu et mes frères.

· Les esprits sont joints. L-19
· Mes pensées réelles sont celles que je pense avec Dieu. L-51.4.4
· De mêmes que mes pensées de séparation appellent les pensées de séparation des
autres, de même mes pensées réelles éveillent les pensées réelles en eux. L-54.3.6
· L’instant saint est un temps pendant lequel je reçois et donne une communication
parfaite, avec un esprit ouvert, acceptant tout. T-15.IV.6.5:6
· “Est-ce-que je veux avoir une parfaite communication, et suis-je désireux de lâcher
prise pour toujours de tout ce qui interfère avec elle ?” T-15.IV.8.3

7) J’entraîne mon esprit et ainsi je suis prêt et désireux de pardonner toutes mes perceptions fausses.

· Je m’accroche au but de pardon du Saint-Esprit.
· J’observe mon esprit.
· Maintenant je chercherai et trouverai la paix de Dieu. L-230
· Je laisse toutes choses être exactement telles qu’elles sont. L-268

8) Je demande humblement les miracles pour remplacer les fausses images.

· Mes images ont déjà été remplacées. L-23
· C’est la force de Dieu en moi qui est la lumière dans laquelle je vois. L-92.3
· Un miracle est une correction. Il ne crée pas ni ne change réellement. Il regarde
simplement la dévastation et rappelle à l’esprit que ce qu’il voit est faux. L-chap.13.1
· Les miracles reflètent l’Amour éternel de Dieu. Les offrir c’est se souvenir de Lui et, par
son souvenir, sauver le monde. L-350

9) Je change mon esprit sur moi-même et sur Dieu.

· Je suis doté d’unité avec l’univers et Dieu, mon Père, seul Créateur du tout qui est mon
Soi, à jamais Un avec moi. L-201
· Dieu est mon Père, et Son Fils L’aime. L-224
· Je suis le Fils de Dieu, complet, guéri et entier, resplendissant dans le reflet de Son
Amour. En moi Sa création est sanctifiée et la vie éternelle lui est garantie. En moi
l’amour est rendu parfait, la peur est impossible et la joie est établie sans opposé. Je suis
la sainte demeure de Dieu Lui-même. Je suis le Ciel où réside Son Amour. Je suis Sa
sainte Impeccabilité même, car dans ma pureté demeure la Sienne. L-chap.14.1

10) Je continue à me pardonner et à pardonner le monde.

· Si je ressens même la moindre trace d’irritation en moi-même lorsque je réagis à quoi
que ce soit, que je me rende compte que mon interprétation n’est pas vraie, puis que je
me tourne en dedans vers mon Guide éternel et que je le laisse juger de ce que devrait
être la réponse. M-18.4.2:3
· Le pardon est le seul don que je fais. L-297
· Je laisse le pardon se poser sur toutes choses, car ainsi le pardon me sera donné. L-342
· Je ne vois pas d’erreur. Le Chant de la Prière-2.II.3

11) Je recherche par la prière et la méditation à améliorer mon contact avec Dieu, ne priant que pour recevoir la connaissance de Sa Volonté pour moi.

· Que la paix soit avec mon esprit. Que toutes mes pensées soient calmes. L-221
· La prière est une offrande ; un abandon de moi-même afin d’être un avec l’Amour.
Le Chant de la Prière-1.I.4:5
· Aujourd’hui la paix de Dieu m’enveloppe et j’oublie toutes choses, sauf son Amour. L-346
· Nul appel à Dieu ne peut être inentendu ni laissé sans réponse. Et de ceci je peux être
sûr : Sa réponse est celle que je veux réellement. L-358

12) Ayant vécu un éveil spirituel comme résultat de ces étapes, je pratique avec constance ces principes.

· Aujourd’hui je laisse la vision du Christ regarder toutes choses pour moi sans les juger,
mais en donnant plutôt à chacune d’elles un miracle d’amour. L-349
· Il n’y a pas de fin à toute la paix, toute la joie et tous les miracles que je donne. L-355
· Cet instant saint, je voudrais Te le donner. Sois en charge. Car je voudrais Te suivre,
certain que Ta direction me donne la paix. L-365

Compilé par Andrew LeCompte,
Traduit par Fabienne Lison.

Share This