Nous approchons la réalité en allant à l’intérieur

 

Traduction d’une transcription d’un extrait de conférence de David Hoffmeister à Maui, Hawaii, Avril 2009

“Cela fait partie de la nature humaine de se débattre avec un millier de doutes et tu commences à te dire : “est-ce-que je ressens vraiment la paix, et si ce n’est pas le cas, est-ce-qu’on pourrait me montrer quelque chose, me révéler quelque chose, une clarté qui pourrait m’aider à faire cette expérience de paix, à tomber dedans ?” Tu peux tomber dedans et c’est vraiment un miracle. Mais c’est un cours en miracles … au pluriel… dans le sens où le Saint-Esprit sait que l’être humain a besoin de beaucoup de preuves, c’est pourquoi il est question de pratique ici … L’illumination est un processus jusqu’à ce qu’elle soit un instant, mais il semble que tu passes par un entraînement, un processus, et tu dois le considérer comme tel. Il n’y a pas de raccourci, cela passe par la descente vers un état “d’être prêt” et de désir de l’esprit. Le bonheur est une décision, c’est un choix et si tu as des croyances inconscientes que tu n’as pas encore remises en question et que tu sembles décider pour la maladie ou décider d’être malheureux ou inquiet ou soucieux, alors c’est juste une nouvelle opportunité de remettre en question ou de lâcher-prise de ces croyances. Cela ne change pas la réalité, la réalité est heureuse et nous approchons la réalité en allant à l’intérieur.”

“J’essaye de ne pas m’identifier à certains comportements et cela demande un peu d’entraînement de se défaire de cette identification, mais plus tu vas profondément, plus tu deviens conscient que les pensées que tu pensais penser étaient si réelles … ne le sont pas. Et quand tu éloignes ton mental d’elles, elles s’effacent tout simplement et deviennent plus périphériques dans ta conscience et elles disparaissent et ce qu’il te reste, c’est juste un état de tranquilité.

Depuis plusieurs années maintenant la voix de Jésus de l’Esprit m’a guidé et ensuite tu atteins cet état dans lequel une sorte de fusion se fait, dans laquelle même le va et vient entre ce qui semble être un “toi” et l’Esprit, disparaît. Alors les questions disparaissent, là où auparavant il y avait beaucoup de doutes et de questions, même ceux-ci commencent à disparaître et alors ton mental atteint un état de calme. Je perçois encore un monde… c’est simplement ce que j’appelle un rêve heureux maintenant, parce que c’est un rêve de non-jugement, je ne juge tout simplement pas le monde… il ne sert à rien de le rejeter, de l’analyser ou de le comprendre, il s’agit plutôt d’être en état d’observation ou de regard de ce qui est en train de se passer. Tu te sens si uni et connecté avec chacun ,il n’y a pas de sensation de séparation, tu n’as pas d’emploi du temps et tu n’essayes pas de provoquer qui que ce soit ou quoi que ce soit. Je continue de voyager à travers le monde, mais il n’y a pas de volonté de changer le monde… cà coule… regardant et observant au lieu de contrôler et diriger. Mon expérience générale de tout est la paix. Peu importe ce qui est en train de se passer, ou ce que semblent être les actes ou les réactions… pour moi c’est naturel et la manière dont la vie se déroule me semble complètement naturelle. Lorsque les gens me demandent : “comment peux-tu être constamment heureux dans ce monde ?”, je réponds : “c’est très simple, ne donne simplement aucune crédibilité aux apparences et reste juste vivant dans ton coeur et c’est ce qui arrive.”

 

Share This