Pardonner les cauchemars qui semblent devenir vrais

 

“Bien-Aimé,

Merci d’écrire et de partager tes expériences et ta question.

Récemment j’ai vu un film appelé Slumdog Millionaire qui met vraiment en évidence le fait que “Le Script est écrit” et que “Toutes choses arrivent pour le bien”. Jamal participe avec succès au jeu indien “Qui veut devenir Millionnaire ?” et la grande question du film est :

A) A-t-il triché ?                B) Est-il chanceux ?

C) Est-il un génie   ou        D) Est-ce-que tout est prédestiné ?

L’Esprit révèle que tout dans la vie de Jamal a été utilisé pour une reconnexion à l’amour (symbolisé par son/sa loyal(e) ami(e) Lakita). Ne perdant pas de vue son but, ne se laissant pas distraire par l’événement ou le succès, il a finalement été capable d’accepter qu’il ne connaissait aucune réponse aux énigmes du monde. Il a simplement suivi son coeur et s’est mû intuitivement dans la vie. Dans ce “non-savoir”, tout lui fut donné alors qu’il s’émerveille à l’idée que la réponse est D) Le Script est écrit. C’est seulement un changement de but qui peut résoudre tous les problèmes maintenant.

Un univers qui n’est pas duel est inévitable. Parce qu’un univers qui est non-duel devrait être entier (global). Certains ont appelé cela le grand tableau. Au lieu de cette vision étriquée de séparation sujet-objet, il doit y avoir une façon plus élevée de regarder le monde avec le Saint-Esprit. La physique qantique appelle cela l’Observateur. Si tu peux remonter suffisamment loin dans l’esprit pour être l’observateur, tu verras que tout est interconnecté. Cela est magnifique. Cela voit Une chose. Une fois que tu peux voir la totalité du cosmos comme interconnectée, c’est magnifique, c’est ce que Jésus appelle le monde pardonné. Le monde réel. La perception vraie. Il parle d’une façon de voir que la perception est entière (totale), non fragmentée.

 “Le script est écrit” est une phrase qui est donnée dans le Cahier d’Exercices. En fait, le mot clé de cet énoncé est le dernier mot. Ecrit. Au participe passé. Le script est passé. Le script est terminé. C’est comme regarder un film qui est terminé. Ce N’EST PAS quelque chose d’interactif. Cela ne fait que sembler interactif tant que cela est perçu comme étant fragmenté et perçu comme N’ETANT PAS TERMINE.

Losque les questions “Puis-je réécrire le script ?”, “Ai-je le pouvoir de changer le script ?” sont posées, cela semble déroutant, parce qu’en réalité il est impossible de “comprendre” une métaphore linéaire. La clarté c’est qu’on doit pardonner le passé. On doit le laisser-aller. Ce que cela signifie est qu’on doit réaliser que le temps est simultanément terminé lorsqu’on pardonne.

 Le temps n’est pas comme un spaghetti. Regardons un spaghetti. Passé, présent, futur, cela semble très linéaire. Que se passe-t-il lorsqu’on tourne le spaghetti sur lui-même et qu’on en regarde le bout ? Que devient le spaghetti ? Un point ! Un point au lieu d’une ligne ! Lorsque quelqu’un semble être aux prises avec la compréhension de “le script est écrit”, je lui demande : es-tu un point ou une ligne ? Utilisons une terminologie réellement simple. Le point est le pardon, le point est simultané. Le temps est simultané, il n’est pas linéaire. Dans Un Cours en Miracles, Jésus parle du temps comme d’un tapis enroulé (tu te rappelles de cela dans le Cours). Mais c’est juste une autre métaphore de la linéarité, et c’est juste un autre barreau de l’échelle. Tu en es arrivé à un point où tu cesses d’essayer de comprendre ces métaphores linéaires, et tu contemples le cosmos comme étant entier. Les idées ne quittent pas leur source, et le cosmos n’a pas quitté l’esprit du percevant.

 J’ai beaucoup écrit au sujet du monde pardonné et le rêve heureux de non-jugement. Le pardon est toujours la solution, quel que semble être le doute.

Dans l’Amour et la Gratitude pour toujours,

David”

Share This